Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Arbre aux Clochettes
L'UNIVERS MAGIQUE où chaque objet devient unique..

Les "trucs" de Lalliepat : "arrosez vos plantes à l'eau de mer !"

AMBERT Pat. #trucs, #insolite, #legend
Les "trucs" de Lalliepat : "arrosez vos plantes à l'eau de mer !"

Oui c'est tout à fait possible ! et pour tous ceux qui cultivent leur jardin et habitent proche de la mer, voilà une excellente nouvelle qui devrait faire du bien au porte monnaie et surtout à la planète !

Voici comment cela fonctionne (car il n'est bien sur pas question d'arroser vos plantations avec de l'eau de mer, vous les tueriez sans aucun doute, non il faut respecter un certain protocole).

Rassurez vous, il ne vous en coûtera pratiquement rien, sinon le mal d'aller cherche de l'eau de mer dans une bonbonne et la découpe de quelques bouteilles d'eau !

Je vous recommande de lire l'article du site Sitiosolar et de regarder la vidéo de la technique utilisée au Chili, où l'eau douce est très rare.

Regardez, lisez, essayez....

En raison de l’accroissement constant de la population dans le monde, l’eau douce devient une ressource de plus en plus rare sur notre planète.

Lorsque l’on arrose la surface d’un terrain de manière conventionnelle une petite partie de cette eau est utilisée par la plante directement du sol et est absorbée par les racines. La plante utilise cette eau pour son développement et transpirera par les feuilles. C’est la raison pour laquelle, la plante a besoin d’un apport d’eau régulier.

D’autre part, une bonne partie de l’eau répandue sur le terrain s’évapore directement dans l’atmosphère sans passer par la plante et sans lui être utile.
De plus, il faut aussi considérer que si l’arrosage est abondant une partie de l’eau reçue par le terrain se filtrera vers les couches plus profondes de la terre et ne sera pas utilisée par la plante.

Comment fonctionne le goutte à goutte solaire ?

Quand le soleil frappe le kondenskompressor, l’eau s’évapore à l’intérieur du récipient et se condense sur les parois de la grande bouteille.

Si le Kondenskompressor reste au soleil, l’évaporation continuera, les gouttes d’eau augmenteront et se glisseront sur les parois jusqu’au sol qu’elles humecteront.

L’avantage de ces systèmes d’irrigation par goutte à goutte, aussi bien solaire que conventionnel, est que la plante reçoit exactement la quantité d’eau suffisante et nécessaire pour son développement évitant ainsi le gaspillage dû à l’excès d’arrosage à l’évaporation ou à la filtration.

Etant donné qu’il n’y a pas de connexion directe avec l’atmosphère extérieure, il ne se produit pas de perte d’eau par la cloche.

Pour éviter les risques d’évaporation, dans la zone qui se trouve entre la plante et le Kondenskompressor, on y place du foin ou de la paille qui conserve l’humidité du sol. Ainsi l’eau ne peut s’évaporer que lorsqu’elle a été utilisée par la plante pour son développement, par la transpiration des feuilles.

Kondenskompressor : système initial correspondant au système "bricolé" présenté

Les "trucs" de Lalliepat : "arrosez vos plantes à l'eau de mer !"
Facebook RSS Contact